Cheval Rouge

« Cheval Rouge » est un recueil de poèmes vivants dont certains sont à l’origine des spectacles « Mon Sublime Ordinaire » et « Accros aux Barbelés » de la Cie Ligne Mouvante.

 

cheval-rouge definitifRésumé
« Cheval Rouge » est une sorte de carnet de bord poétique.
Un voyage dont la première note « Les affamés aux pièces d’or » est une ode à une bohème intemporelle, libre et désargentée, inspirée librement des « Clochards célestes » et de la route de Jack Kerouac.
Tout au long de l’ouvrage, nous retrouverons certains de leurs visages…
Nous commencerons l’aventure par les origines, les blessures et les démons intérieurs. Les confessions d’une jeune rêveuse rongée par une vie sans pitié qui cherche l’évasion dans son imagination et puise sa force dans ses rêves.
Ensuite nous prendrons la route des rencontres vagabondes, la route galère et belle, la route de la liberté et des dangers. Nous croiserons les figures de ces bohémiens qui n’existent plus.
Des marginaux géniaux saisis dans leurs jus, éclairés comme des bijoux par les images poétiques de la narratrice.
Avant de nous dire au revoir, nous retrouverons l’amour bien sur.
Un amour idéal tout plein de rêve et de fumée, un amour qui prendra la forme d’un jeune homme hirsute et beau, qui descend ces escaliers infâmes comme un prince ensoleillé…

Offrez vous le ici =>https://www.thebookedition.com/fr/cheval-rouge-p-354270.html

Suivez les aventures de Cheval Rouge ici =>https://www.facebook.com/fannysheper/?pnref=lhc

Lire un extrait gratuitement ici =>https://www.monbestseller.com/manuscrit/8422-cheval-rouge

affichechevalrougelib

 

Extrait …..

Les affamés aux pièces d’or

 » Ils sont les décrocheurs du système,
Les inventeurs de l’incertain.
Ils voyagent parfois dans des wagons à bestiaux
Et partagent en cahotant leur clope de bon cœur.
Ils boivent leur café aux genoux des bus,
Ils vont toujours ailleurs.
Leur destin est le mouvement.
Leur projet c’est la route
Encore vierge de leurs pas.

Ils brûlent et se gavent et ripaillent
De presque rien.
Ils vivent,
De rencontres intenses et furtives,
De baisers mal rasés, de sous-vêtements mal lavés,
De guenilles sexy et de sourires juteux.
Ils vivent.
Et nous, on meurt comme des bêtes aliénées.
On crève comme des chiens couchés
Qui rêvent de la route ou marchent éclatants
Les affamés aux pièces d’or. »

 

 

Ils ont dit de Cheval Rouge ….

Un vrai bonheur de partager ces mots qui travestissent les maux et subliment le quotidien des « gens de rien » en claquant sur notre visage les images de ceux dont le coeur n’a pas déserté le bonheur…

Belinda

Magnifique recueil ! On y retrouve totalement certains passages de nos vies entre deux eaux, entre deux nuages. Le choix des images se couple parfaitement avec le style. Bref à la fois cru et raffiné, rapide à lire et long à approfondir, c’est un ouvrage tels que je les aime.

Alix

Enfin le premier recueil de Fanny ! Lorsque je l’ai accueillie dans les pages du blog Au Hasard de Connivences il y a plusieurs années, j’avais été touché par la justesse crue de la vie qui sourdait de ses textes et que les illustrations m’en apparaissaient avec une grande clarté, en n&b ou en couleurs.
Le Cheval rouge m’a donc emporté dans nombre de textes anciens mais conduit aussi vers quelques nouvelles pépites. Je souhaite sincèrement que cette source ne se tarisse pas et que le Cheval sera bientôt rejoint par une autre Cavale…

Jean Louis

Au delà de la beauté des mots, de leur danse, de l’harmonie avec laquelle ils sont réunis, il y aussi le rôle du poète. Celui d’éloigner du daytoday, de décaler. C’est un peu l’effet que m’ont fait vos vers. Celui de la nécessité de tirer vers le haut en faisant sortir de la logique impitoyable du récit avec une intro, un développement et une fin. Merci pour ce partage.

Gaby

 

Des polaroids et des cartes postales citations accompagnent Cheval Rouge dans ses cavalcades.

Publicités